Réparation et entretien de CD et DVD
Contactez-nous : 03 89 528 542

La naissance du disque optique

Inventé par Sony et Philips en 1979 et commercialisé à partir de l’automne 1982, le CD était le premier disque optique de sa génération. Il constituait à l’époque un support audio de très haute qualité permettant un accès direct aux différentes pistes gravées dessus.

De quoi est-il constitué ?

Le disque optique a un diamètre de 12 centimètres et de 1,2 mm d’épaisseur. Comme évoqué précédemment, il permet de stocker des données couvrant un volume de 650 Mo de données (soit un maximum de 74 minutes de musique). Certaines rumeurs courent concernant les raisons qui font que le format du CD fut allongé pour pouvoir contenir 74 minutes de musique et que le disque fasse 12 cm de diamètre. Il semblerait que le célèbre chef d’orchestre Herbert Von Karajan insista pour que la version la plus lente de la neuvième symphonie de Ludwig van Beethoven puisse tenir sur un seul CD.

Il est fabriqué avec du polycarbonate, un substrat en plastique, sur lequel vient s’appuyer une fine pellicule métallique de couleur argenté. C’est grâce à cette pellicule que se réfléchit la lumière laser.
Vient ensuite la couche protectrice destinée à éviter tout dégât (la poussière par exemple) sur les 8 trillions de creux invisibles à l’œil nu. Enfin la dernière couche sera tout simplement imprimée.

Ainsi, pour pouvoir lire les informations codées, le laser traverse la première couche de polycarbonate (le substrat plastique) et c’est la couche réfléchissante (celle de couleur argent) qui délivre les données.

Un format innovant mais fragile

Même si le CD est nettement moins fragile que ces prédécesseurs les 45 Tours et 33 Tours, il n’en reste pas moins qu’il est nécessaire d’apporter beaucoup de précautions dans sa manipulation.
Pour éviter les rayures, on évitera ainsi de poser ces doigts en dehors du trou central ou de le laisser traîner à l’extérieur de sa boite de rangement lorsqu’il n’est pas utilisé. En effet, la couche protectrice est très fine : seulement 0, 002 mm d’épaisseur.
On pense bien souvent, et à tort, que la face la moins fragile est celle avec l’étiquette. C’est une erreur. Ainsi, il vaut mieux ranger son CD avec la face contenant l’étiquette vers le bas de la boîte.
Dernier point sur les précautions, vos CD n’apprécieront pas les coups de marqueur. L’encre pourrait pénétrer et abimer la couche en aluminium; encore une fois, vous provoqueriez des rayures.

Peut-on le nettoyer ?

Si d’aventure, malgré les précautions évoquées ci-dessus, votre CD venait à être sale ou à avoir de la poussière, sachez que vous pouvez le nettoyer en douceur avec un chiffon légèrement imbibé d’eau…
Pour effacer des rayures plus profondes, il faudra recourir à des solutions professionnelles de réparation de disques

Commentaires fermés.

Derniers articles

Adresse

VGA International
8 rue d'Irlande,
ZAC Joseph Else Heiden
68310 Wittelsheim
Tél. 03 89 528 542
Fax 03 89 579 218

SaveDisc

SaveDisc propose une gamme d'outils et de machines pour la réparation de CD rayés et l'entretien de vos supports numériques.

Types de disques réparés

Les machines SaveDisc permettent de réparer tous types de supports numériques.

Les formats présentés ci dessous sont compatibles avec les machines de réparation de CD SaveDisc.

SaveDisc, le leader de la réparation de CD